Le Blocage du tricot


Le blocage, qu’est ce que c’est?  
C’est une technique qui permet de donner la forme définitive à votre tricot, de le mettre en forme, de lui donner les dimensions prévues, de révéler votre dentelle ou vos points texturés, ou tout simplement de gommer les imperfections de tensions d’un point comme le jersey.
Pour les projets tricotés en rond sans couture, vous pouvez attendre de tout avoir tricoté avant de les bloquer. À l’inverse, pour les tricots à couture, il est conseillé de bloquer chaque partie avant de les assembler .
Certaines laines ont des rendus très irréguliers au moment du tricot, mais une fois bloqué le point change totalement.

  • 1ère étape
Le laver
Lorsque votre tricot est terminé et que les fils sont rentrés, il faut le laver. Pour cela, remplissez une bassine d’eau claire fraiche à tiède (l’eau chaude pourrait feutrer votre laine) et versez un peu de lessive. Pour ce faire, vous avez le choix entre plusieurs types de lessive.
  • les lessive du type Woolite ou Mirlaine, qui sont les plus faciles à trouver (en supermarché par exemple), mais qui ont l’inconvénient de devoir être rincées.
  • les marques comme Eucalan ou Soak, qui n’ont pas besoin d’être rincées mais qui coûtent plus cher. Vous pouvez généralement les trouver dans des magasins de laine ou sur internet.
Sachez que si votre projet possède plusieurs couleurs très différentes type blanc et bleu navy par exemple, il est préférable de le bloquer à l’eau froide pour diminuer les risques de dégorgement.

Ensuite, il vous suffit de plonger délicatement votre projet dans l’eau, en ne frottant pas, et en l’insérant bien dans l’eau pour vérifier que toutes les parties soient trempées.


Laissez le ensuite tremper sans y toucher, au moins 15 minutes pour que l'eau ai bien pénétré partout . Après 3 rinçages (pour la lessive qui se rince of course) on essore. Retirez  l’eau en le pressant suffisamment, ne le tordez pas !

2ème étape

Le bloquer
Enfin, une fois essoré délicatement, vous pouvez le déposer à plat au sol soit sur une serviette éponge soit sur un tapis type yoga, ou des carrés en mousse pour enfants, les tapis de blocage étant assez chers. Une fois fait, il vous faut l’épingler pour lui donner la forme et les mesures prévues. Vous pouvez utiliser des épingles de couture, mais vous pouvez également trouver des épingles spéciales pour blocage, qui sont encore plus pratiques.


Une fois bloqué, votre projet gardera en mémoire la forme que vous lui avez donné. Vous n’aurez donc plus besoin de faire ce processus et vous pourrez simplement le laver normalement.

Le lavage régulier des tricots
Tout d'abord il faut se référer aux instructions données sur l'étiquette soit du tricot soit de la laine.
Pour laver les tricots, il existe deux techniques :
– La première consiste à les laver toujours à la main en les laissant tremper un petit peu dans une bassine d’eau tiède. Vous pouvez utiliser à nouveau de la lessive qui n’a pas besoin d’être rincée type Eucalan, ou bien de la lessive pour laine mais qu’il vous faudra ensuite rincer. Comme pour le blocage, vous pouvez ensuite essorer gentiment à la main votre tricot. Vous n’aurez ensuite plus qu’à le poser à plat (très important) sur votre séchoir ou à plat sur une serviette sèche ou à plat sur votre tapis de blocage en mousse.
– La deuxième consiste à les laver à la machine : attention, je vous conseille fortement de laver d’abord votre échantillon à la machine et de voir comment il réagit avant de laver votre pull, gilet ou autre. Si c'est indiqué sur l'étiquette il faut utiliser soit le programme délicat 30°, soit le programme laine. Concernant l’essorage, il est conseillé de le faire d’environ 800/1000 tours/minute : il faut qu’il soit tout de même assez fort afin de bien bloquer votre projet sur les parois de la machine et éviter qu’il se promène dans le tambour et s’abîme. En effet, le frottement est la cause du feutrage (en rétrécissant, le tissage perd sa souplesse et se durcit pour devenir du feutre). Ou alors dans le doute et si votre machine le permet, ne mettez pas d'essorage du tout.
Voici quelques conseils supplémentaires pour le lavage en machine :
– Utilisez une lessive douce.
– Lavez à l’eau froide ou tiède en fonction du projet. En effet, l’eau chaude ou le séchage à l’air chaud entraînent le rétrécissement.
– Lavez les beaux projets individuellement.
– Laver sur l'envers.
– Sélectionnez le temps de lavage le plus court pour les lainages et vêtements infroissables.
– Ne pas utiliser de séchante.
– Ne pas tordre votre projet !
Il vaut mieux le faire sécher à plat sur une serviette sèche ou sur un séchoir mais surtout pas pendu accroché à des épingles à linge !

Entreposage des lainages
Voici quelques conseils pour assurer une longue vie à votre tricot :
– Il vaut mieux plier un lainage que le suspendre.
– Ne rangez pas de pull sale dans votre armoire : en effet, il risque d’attirer les mites, mais en plus, les taches deviendront permanentes.
– Utilisez des boules ou des copeaux de cèdre, ou encore des sachets de lavande dans vos armoires.  Les copeaux de cèdre ont la propriété d’absorber l’excès d’humidité, donc de prévenir les moisissures. Enfermez-les dans du tissu pour éviter qu’ils ne tachent vos lainages.
– Évitez de ranger vos lainages dans un contenant hermétique. Les fibres naturelles ont besoin de respirer. Un sac de toile ou de mousseline sera mieux.

L'entretien de vos aiguilles à tricoter
Cela peut vous paraître un peu étonnant, mais oui il est important de nettoyer vos aiguilles de temps en temps. En effet, à force de les manipuler, on dépose dessus un peu de transpiration ou de sébum, ce qui fait que votre laine pourrait accrocher un peu aux aiguilles avec le temps. Si vous voulez donc retrouver un fil qui glisse bien, je vous conseille de les nettoyer avec un linge que vous pouvez tremper dans de l’eau savonneuse, puis rincer.

Commentaires

Enregistrer un commentaire