D'où vient la laine ?

Les fibres animales

La fibre de laine provient de la toison d'animaux tels que le mouton, l'alpaga, le chameau, la chèvre du Cachemire, le guanaco, le lama, le lapin angora, la chèvre mohair, la vigogne, le yack.
Elle se constitue d'écailles enchevêtrées, un peu à la manière des tuiles d'un toit. Grâce à cette structure, elle peut absorber l'humidité pour la rejeter. Ce phénomène permet d'avoir des vêtements qui respirent : ils évacuent la vapeur d'eau naturelle du corps. Grâce à ce même principe, la laine ne retient que très peu les odeurs.
A contrario, elle emprisonne l'air, ce qui lui confère également un pouvoir isolant. Qu'elle soit tissée ou tricotée, la laine est l'une des meilleures matières pour cela.
La laine est une matière hydrophobe, ce qui veut dire qu'elle repousse l'eau au lieu de l'absorber.

Petite expérience : si vous trempez le bout de la manche d'un pull en laine dans un verre, seule la partie immergée sera mouillée sans que l'eau ne "remonte".

Les labels de qualité
Essentiels pour nous guider dans le choix de la laine idéale, les labels de qualité permettent d'en évaluer sa composition.
Le label Woolmark identifie celle de première qualité, issue de la tonte d'animaux sains et vivants.

Le label "laine vierge" correspond à un produit auquel on a ajouté 7% d'autres fibres maximum. Ce chiffre descend à 0,3% pour le label "pure laine vierge".

Enfin, le label "100% laine" ou "pure laine" désigne une laine de moindre qualité que les autres ou une laine recyclée.

La laine Mérinos 
Bien que le terme "mérinos" soit d'origine espagnole, c'est surtout en Australie que l'on trouve la race de mouton dont est extraite cette laine abondante et confortable. Particulièrement élastique et résistante, elle est plus fine que la traditionnelle laine de mouton et ne pique pas. Elle est d'ailleurs antibactérienne: la texture de sa fibre retarde l'apparition de mauvaises odeurs


Les avantages: thermorégulatrice, cette maille permet de se sentir bien qu'il fasse très froid ou que l'on court après un bus!
Les inconvénients : peut se détendre facilement.


La laine Shetland ou d'Ecosse
C'est la laine du mouton d'Écosse, réputée pour sa résistance. "C'est celle utilisée par nos grand-mères pour tricoter ces pulls un peu rigides mais dont les qualités thermiques ne sont plus à prouver"
Pour plus de douceur, on la choisit mélangée avec d'autres fibres, naturelles ou synthétiques

Les avantages: résistante à l'humidité, solide.
Les inconvénients : lourde et rêche. Peaux sensibles s'abstenir.


La laine d'agneau
La laine d'agneau se divise en deux catégories: le lambswool et la laine vierge d'agneau. La différence réside dans la longueur des fibres. Le lambswool, aux fibres plus courtes, sera très doux et moins épais mais, de ce fait, un peu moins résistante.
La laine vierge d'agneau, tout en gardant un toucher moelleux, protégera des températures les plus extrêmes. Dans les deux cas, la présence d'huiles naturelles dans la fibre permet une résistance à l'eau, ce qui n'est pas négligeable pour affronter les hivers pluvieux.

La laine d'agneau est plus douce que la laine de mouton, mais tout aussi chaude.
Les avantages : hydrofuge, moelleuse et très chaude.
Les inconvénients : aucun.


La laine la plus courante est celle de mouton mais il existe bien évidemment différents animaux dont la fourrure peut être transformée.


 La laine Alpaga
Comme son nom l'indique, elle provient de la tonte de l'alpaga, un mammifère de la famille des camélidés qui vit principalement dans les Andes. On en tire une fibre très précieuse, douce mais résistante, plus légère que la laine de mouton.

Les avantages : douceur.
Les inconvénients : sa rareté et donc son prix. Un alpaga ne produit que deux à trois kilos de poils par an.


 La laine Cachemire 
Le cachemire est une fibre animale, provenant du poil long et soyeux de la chèvre de Mongolie et de Mongolie Intérieure (Chine) La fibre de cachemire est très fine, il en faut des milliers pour obtenir un fil si fragile que par la suite, il sera nécessaire de tordre les fils par deux pour plus de solidité. C'est la qualité de ces fibres, fines et longues de préférence, qui détermineront celle d'un pull.

Les avantages : chaleur, douceur, légèreté (le cachemire est dix fois plus léger que la laine).
Les inconvénients : même de bonne qualité, il a souvent tendance à boulocher.


La laine Mohair
Originaire de la province d'Ankara en Turquie, d'où elle a héritée son nom, la chèvre Angora s'est acclimatée maintenant dans le monde entier. On l'élève uniquement pour sa fibre ondulée et lustrée : le mohair , car la belle n'est pas laitière. La toison de la chèvre angora, longue et frisée, donne un tricot chaud et léger. Facile à teindre, elle est d'une excellente tenue même lorsqu'on choisit de la tricoter lâche et aérée. Le kid mohair sera le plus doux des deux.

Les avantages : gonflant et moelleux, ne feutre pas.
Les inconvénients : manque d'élasticité et risque de gratter!


La soie
La soie est une fibre protéique naturelle d'origine animale utilisée dans la fabrication d'articles et produits textiles. Les tissus de soie sont principalement issus du cocon produit par la chenille (ver à soie) du bombyx du mûrier pour la soie de culture, et du ver à soie Tussah  pour la soie sauvage.

Résultat de recherche d'images pour "la soie"
Les avantages : tiens chaud en hiver et frais en été, sa finesse.
Les inconvénients : son prix élevé



Les fibres naturelles

Le coton
Le coton est une fibre végétale qui provient d'un arbuste appelé cotonnier. Le coton est résistant et absorbant, assez bon conducteur de la chaleur, ce qui signifie qu’il protège moins bien du froid que la laine et la soie, mais davantage que le lin.

 Fichier:CottonPlant.JPG

Le bambou 
La fibre de bambou est obtenue à partir de la cellulose de la pulpe de bambou. Le procédé habituellement utilisé est le processus de fabrication de viscose. La fibre est ainsi appelée viscose de bambou.
Résultat de recherche d'images pour "fibre de bambou"
Les avantages : facile d’entretien , solide et extrêmement doux
Les inconvénients : perd sa résistance quand elle est mouillée, se froisse facilement, résiste peu aux bactéries et sa fabrication est polluante ( utilisation de produits chimiques : soude caustique, sulfate de soude et acide sulfurique )


Les fibres synthetiques
Bien souvent, les polyesters, polyamides et compagnie sont uniquement utilisés pour réduire le coût de fabrication du vêtement... et sa qualité au passage. Après le coton, le polyester est aujourd'hui la deuxième fibre la plus utilisée dans l'industrie textile. Et très logiquement, plus on met de polyester dans un caban ou un pull, plus on remplace les propriétés respirantes et isolantes de la laine par celles... du plastique.
Concrètement, le plastique cela peut isoler selon les tissages, mais ce sera inerte par rapport à l'eau. Du coup, le vêtement respirera peu, ce qui vous fera transpirer. Formidable, n'est-ce pas ? Pour un peu qu'il fasse froid, vous risquez en plus de tomber malade. Avec des matières naturelles, ce genre d'écueil n'arrivera pas.

Le polyester
Le polyester sert surtout à fabriquer des fibres textiles synthétiques, dont les plus connues sont le Tergal et le Dacron. C'est la fibre synthétique la plus produite dans le monde. Elle représente environ 70 % des fibres synthétiques utilisées dans le vêtement (vêtements de sport, maillots de bain, tenues)
Les avantages : améliore la solidité de la laine, réduit la tendance au feutrage et augmente la facilité d’entretien

L'acrylique
La fibre acrylique est une fibre très utilisée dans le domaine du textile, elle est produite par la polymérisation de la molécule d’acrylonitrile . Elle est caractérisée par un toucher doux et soyeux, infeutrable, d’une grande légèreté, possède une stabilité aux plis, perd peu de ses propriétés en phase aqueuse, a un bon pouvoir couvrant qui permet de nombreux types de teintures et résiste aux ultraviolets. Cette fibre est employée seule ou avec de la laine, du coton, de la soie ou une autre fibre synthétique. Elle permet la fabrication d'articles qui ne nécessitent pas de repassage et sèchent vite, de vêtements de travail (résistance aux acides), de couvertures (pouvoir adiathermique élevé) et s'ouvre au domaine de la confection (infroissabilité).

Le polyamide
Le polyamide est une fibre synthétique issue de la pétrochimie, à l'aide d'un procédé appelé filature au fondu. Au début des années 40, le polyamide conquiert le marché américain de l'habillement sous l'appellation Nylon.
Le polyamide est quasiment infroissable et extrêmement résistant à la déchirure, même mouillé. Les agressions mécaniques ne représentent donc pas un gros problème. En revanche, certaines règles doivent être respectées pour l'entretien : il est par exemple assez sensible à la chaleur qui peut le déformer de façon définitive. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire